0033 (0)1 84 800 400 devis@medespoir-clinique.com

Avoir les mamelons ombiliqués peut causer des complexes pour certaines femmes et des difficultés lors de l’allaitement. Les mamelons ombiliqués ou invaginés sont corrigés par la chirurgie esthétique. Elles sont appelées ombiliqués car elles ont l’apparence d’un ombilic (nombril) du fait de leur rétraction à l’intérieur.

Les mamelons ombliliqués : comment sont-ils ?

Pour comprendre ce que sont les mamelons ombiliqués revenons d’abord vers l’anatomie des seins de la femme. En effet, le mamelon est le bout qui doit en principe pointer de l’aréole. Son rôle principal est de faire parvenir le lait par les orifices qui le composent via les canaux galactophores. Lorsque ces derniers s’enroulent sur eux-mêmes ou sont trop courts, le mamelon se rétracte et rentre à l’intérieur.

Les mamelons ombiliqués diffèrent, et leur traitement dépend du niveau de gravité :

  • Dans le premier cas, les mamelons ne sortent que si la femme est exposée au froid ou lors de stimulation. Dans ce stade, les mamelons s’extériorisent un moment et se rétractent à nouveau par la suite mais ce qui est rassurant c’est que pendant la grossesse ils sortent les préparant à l’allaitement après l’accouchement.
  • Dans le deuxième cas, ils ne sortent que sous une traction manuelle répétée et se rétractent dès la fin de cette aspiration.
  • Dans ce troisième cas, les mamelons ne sortent dans aucune situation.

Traitement des mamelons ombiliqués

Dans les deux premiers cas, l’utilisation de Niplette facilite l’extraction du mamelon pendant quelques semaines. Habitué à cette traction le mamelon reste dressé par lui-même. Cela permet à la femme d’allaiter son bébé facilement. S’il s’agit d’une correction purement esthétique, il est possible de faire une intervention chirurgicale.

La chirurgie mammaire permet de traiter les problèmes d’ordre esthétique et fonctionnels des seins.

Dans le dernier cas, seule une intervention chirurgicale permet de corriger les mamelons ombiliqués causés par la rétraction des canaux galactophores et l’invagination du mamelon.